C'est la première fois que j'écris sans musique et c'est étrange.
Juste pour te dire, cher blog, que je suis seul. Terriblement seul. Depuis que le monde est monde. Depuis que l'âge existe, la pluie résonne sur le creux de arbres. Et je suis seul. Ca n'a plus d'importance. Cela fait bien longtemps que je suis tout seul. Je me dis que je dois m'ouvrir au monde. Je me dis aussi que je n'attire personne, alors je dois m'y fermer. J'ai perdu tellement de choses, et j'en ai gagné tellement d'autre. La vie est une ligne, un ligne éternelle, sur laquelle on marche. Je crains pour l'avenir et puis en fait je m'en fiche. Je n'ai pas d'avenir, ce monde n'en a pas. La terre est froide et le ciel vide. Je suis mort je crois, il y a bien longtemps, et mes pas foulent le sol tapissé de feuilles. Pourtant le monde peut être beau. Je n'arrive simplement plus à le voir, à le sentir. Mes paroles frôlent l'éternel et moi, je me noie dans ma mélancolie. Depuis que le monde est monde, la pluie résonne sur le creux de arbres.